La stèle pour les enfants victimes, attendue depuis cinq ans, est quasi prête

LIÈGE Durant l’été 2006, Liège était confrontée à l’horreur. L’enlèvement des petites Nathalie et Stacy amènera à une macabre découverte dans le quartier Saint-Léonard.

Plus de six ans après, si d’aucuns ont encore en mémoire ce tragique événement, aucun hommage physique n’a encore vu le jour et ce, malgré les nombreuses promesses.

Qu’on se le dise toutefois, avant l’hiver, une stèle sera bel et bien érigée, au niveau du pont des Bayards, non loin du lieu où les fillettes furent découvertes. Dénommée Stèle des enfants victimes de la violence , elle est l’œuvre d’une étudiante qui avait remporté un concours jadis.

“À l’époque, un appel à projets avait été lancé vers toutes les hautes écoles artistiques de la ville” , explique-t-on à la Ville de Liège, “et un vote populaire avait été organisé, afin qu’un projet soit sélectionné.” C’est finalement le projet d’Alexandra Gadina, jeune étudiante à l’académie royale des Beaux-Arts, qui avait été retenu, début 2010. Depuis, toutefois… rien.

Étant toujours étudiante, la jeune femme, peu habituée des procédures administratives par ailleurs, avait rencontré dans un 1er temps des difficultés financières, l’empêchant de mener a bien son projet. “Car ce que la ville avait prévu, c’était d’acheter un produit fini.” Un budget de 25.000 € avait d’ailleurs été voté à cet effet. Son oeuvre se voulait sobre et symbolique, un ensemble de coquelicots, la fleur reflétant la vie et la joie, des qualités qui se retrouvent chez l’enfant.

Ne pouvant financer ses travaux, la jeune aura finalement pu compter sur une intervention de son établissement scolaire. Restaient encore à franchir plusieurs étapes… administratives notamment, ce qui vient d’être fait cet été.

“Le permis a été déposé dès que les documents ont été réceptionnés, en juillet” , précise-t-on à la ville. Depuis la fin du mois d’août, le ferronnier a reçu le matériel. Reste désormais à obtenir l’agréation relative à la structure… “et normalement, les travaux pourront être réalisés dans un mois, si les conditions météorologiques le permettent” . Enfin.



© La Dernière Heure 2012