Il y a trois ans que nous nous démenons pour ce projet et ça bouge enfin, c’est une excellente nouvelle"… Diana Nikolic, députée wallonne MR et cheffe de groupe MR à Liège, ne cache pas son enthousiasme à la suite de l’annonce faite par le ministre Adrien Dolimont, dans le cadre du dossier de l’observatoire de Cointe. Cette semaine en effet, le ministre wallon en charge de la Gestion immobilière wallonne a assuré que la Région allait intervenir, d’ici peu, afin de protéger ce patrimoine qui fut classé. L’observatoire de Cointe devrait être protégé par une toiture provisoire… en attendant la suite.

Comme le rappelle encore Diana Nikolic, le ministre Dolimont a pu effectuer une visite à Liège et un détour par l’observatoire a suffi pour le convaincre. Il faut dire que ce site emblématique attire les regards… Ce que promet le ministre avec cette protection, c’est donc une garantie que l’observatoire de Cointe ne se détériore pas de manière excessive, et ce, tant qu’un avenir ne lui sera pas trouvé.

L’an dernier déjà, le prédécesseur d’Adrien Dolimont, Jean-Luc Crucke - à la suite d’une visite à Liège également - avait pu affirmer que la vente "simple" du bâtiment n’était plus privilégiée.

Riche passé

"Mais soyons clairs, le garder complètement dans le giron public n’est pas envisageable", commente encore Diana Nikolic qui dit garder un œil sur l’avenir de ce bâtiment. L’objectif serait idéalement de permettre aux pouvoirs publics de participer au développement d’un projet garantissant la pérennité du site, de type public-privé.

Pour rappel, les élus liégeois ont toujours été unanimes quant au classement et à l’avenir de ce patrimoine. La volonté est bien de conserver dans l’affectation future une trace de son riche passé. Nous l’écrivions en juin dernier : un travail d’étudiants en architecture avait permis de faire ressortir plusieurs projets de reconversion, en (re)conférant une vocation scientifique au lieu, en lien avec la Société d’astronomie, voire avec des émanations de l’ULiège.

M.B.