Liège Et ce du 15 au 17 octobre, le secteur aérospatial étant l’un des thèmes au centre de cette mission.

Les évolutions récentes du secteur aérospatial font émerger de nouveaux acteurs et favorisent l’extension du champ d’application des technologies spatiales (« New Space »). Plus accessible, l’espace suscite désormais le développement de start-up et les projets satellitaires d’exploitation de données d’observation terrestre se multiplient. La Belgique et le Grand-Duché de Luxembourg se positionnent comme des acteurs importants de ce « nouvel âge spatial ».

Pôle majeur de formation, de recherche et de développement technologique dans le secteur aérospatial, l’Université de Liège s’inscrit dans cette évolution. Elle entend profiter de la visite d’État organisée du 15 au 17 octobre pour renforcer ses partenariats avec les acteurs du secteur spatial au Grand-Duché de Luxembourg. C’est dans ce contexte que plusieurs accords de coopération seront signés le jeudi 17 octobre à la Chambre de Commerce de Luxembourg avec différents partenaires académiques et économiques.

La veille, le mercredi 16 octobre, le recteur de l’ULiège, Pierre Wolper, présentera aux souverains belges et grand-ducaux les conclusions d'un symposium international. Lors de cette visite d’État, plusieurs membres du Centre spatial de Liège (CSL) participeront également aux workshops.

Les liens entre l’Université de Liège et le Grand-Duché de Luxembourg sont historiquement forts et aujourd’hui encore, 170 étudiants luxembourgeois sont inscrits à l’ULiège. La proximité du campus d’Arlon de l’ULiège et les accords entre l’Université de Liège et l’Université du Luxembourg dans le cadre du master en Sciences et gestion de l’environnement renforcent ces liens. L’Université de Liège et l’Université du Luxembourg sont en outre partenaires dans le cadre de l’ Université de la Grande Région, un réseau qui regroupe six universités transfrontalières.

Enfin, plus de 60 étudiants de l’ULiège effectuent un séjour d’études au Grand-Duché de Luxembourg, la moitié étant des étudiants en gestion poursuivant un stage dans l’un des quatre grands cabinets internationaux d’audit et de conseil (Deloitte, KPMG, EY, PwC) qui y sont établis.