Liège L’enseigne bien connue à Liège a été retenue parmi les 7 candidatures.

Bonne nouvelle pour l’Horeca liégeois : une enseigne bien connue du centre-ville est appelée à se développer… au Val Benoît.

D’ici quelques mois en effet, le bien nommé Mad Café, campé aux côtés du Mad Musée dans le parc d’Avroy - rue Fabry pendant les travaux -, occupera le bâtiment Horeca du site du Val Benoît, bâtiment reconstruit en lieu et place de la Mason (100m²), derrière le Génie Civil.

"Parmi les critères qui ont joué dans le choix, il y a notamment la flexibilité des horaires", nous confirme Pierre Castelain, porte-parole de la Spi en charge du site, "le Mad propose une ouverture dès 7 h 30, ce qui n’est pas négligeable vu le nombre de travailleurs". L’animation des lieux comme les valeurs propres à l’économie sociale et circulaire ont également joué en faveur du Mad.

Le patron, Marc Broers, a appris la nouvelle ce jeudi… Heureux, il n’ignore pas qu’à terme, ce sont 1.800 emplois (et 240 kots) qui seront occupés au Val Benoît… "Nous avions posé notre candidature car je trouve déjà que l’endroit et génial et déjà très dynamique", explique l’enthousiaste patron qui a déjà repris, voici deux mois, la brasserie du Grand Curtius En Féronstrée. "Par ailleurs, je trouve que le lieu est magique et qu’après tant d’années à l’abandon, il mérite vraiment qu’on s’y intéresse".

Avec sa patte de chef, Marc Broers souhaite donc participer au renouveau du Val Benoît. Un grain de sel et de folie dans cet univers qu’on aurait trop vite qualifié de bureaucratique. "Nous voulons en effet faire vivre les lieux, donc les horaires seront flexibles. Il est prévu de travailler avec des microbrasseries et d’organiser des événements comme on le fait déjà au Mad avec les fêtes de la musique". Et d’évoquer ce concept de nourriture "zéro déchet" également, fixé tel un objectif vers lequel il faudra tendre.

L’ouverture est prévue au premier semestre 2020.