Ces plans détaillés du futur tram de Liège, sur le site Vlaskistram, n’ont pas fait que des heureux voici quelques jours en Cité ardente lorsqu’ils furent dévoilés. Quelques ardents défenseurs du deux-roues ont en effet été attentifs et ont relevé de véritables lacunes pour les vélos. Pour le conseiller Vega François Schreuer, en effet, le vélo a littéralement été oublié des plans.

Parmi les zones "déficientes", il relève "l’exemple de la rue Joffre, particulièrement frappant". Ici, entre les places Saint-Lambert et de l’Opéra, "alors que cette artère est relativement large et permettrait sans mal l’insertion d’une piste cyclable de bonne qualité, l’OTW n’a tout simplement rien prévu pour le vélo". Un constat identique pourrait, selon le conseiller toujours, être posé "sur la place Saint-Lambert, la place du Marché, la rue Léopold ou la rue de la Cité". Sans parler du carrefour Avroy-Saint-Gilles, "particulièrement problématique".

Cette semaine, c’est le député PTB Samuel Nemes qui interrogeait le ministre de la Mobilité Philippe Henry à ce propos… Et pour ce dernier, très clairement, il n’y a pas péril en la demeure. Car les plans en question, source des critiques, seraient bien "obsolètes", nous assure-t-on au cabinet du ministre.

Des adaptations

"Les documents sur lesquels ces critiques se basent sont en effet désuets et des évolutions ont déjà été apportées", nous précise-t-on. "D’ailleurs, d’autres évolutions seront encore apportées dans les mois à venir."

"Au moment où ces plans ont été reçus par l’OTW, les associations cyclistes se sont manifestées mais, vu l’incomplétude, l’OTW a proposé aux associations de leur présenter les mesures en faveur des cyclistes une fois que les plans seraient suffisamment aboutis", a répondu Philippe Henry.

Crise du Covid oblige, la rencontre n’a pas encore eu lieu mais le ministre assure aujourd’hui "qu’une date convenant à tous est toujours recherchée et que cette réunion devrait avoir lieu en septembre". Rendez-vous est pris…