Interpellé vendredi matin à son domicile, Stéphane Moreau était, vendredi en début de soirée, toujours entendu par les enquêteurs de l’OCRC, l’office central de la répression de la corruption.

Bénédicte Bayer et Pol Heyse les deux autres ex-managers de Nethys se trouvaient dans la même situation.

D’après nos informations, ces auditions-interrogatoires étaient loin de se terminer et il semble peu probable que le magistrat instructeur entende ces trois personnes ce vendredi encore.

Privés de liberté, Stéphane Moreau, Pol Heyse et Bénédicte Bayer devraient donc passer la nuit en cellule. Rappelons à ce titre que cette privation de liberté a une durée maximum de 48 heures et que le juge d'instruction, Frédéric Frenay, devra donc prendre attitude avant dimanche matin.