Les Verts condamnent l'absence de panneaux électoraux publics.

Comme nous l'avions indiqué, les débats du conseil communal de Verviers ont été houleux, lundi soir. En cause : la suppression des panneaux publics d’affichage électoral sur le territoire communal pour les prochains scrutins du 26 mai.

Adopté par la seule majorité ( PS-MR-Nouveau Verviers), le point a suscité la désapprobation des autres partis de l'opposition expliquant pour la plupart que cette décision allait à l'encontre de l'expression démocratique, dans la mesure où cet affichage public garantissait une visibilité même pour les petits partis.

Ecolo avait même douté de la légalité de cette décision, le chef de groupe, Hajib El Hajjaji précisant que son parti déposera un recours auprès de la tutelle. C'est ce qui a été fait, ce jeudi, l'écologiste envoyant un courrier à Valérie De Bue. Dans celui-ci, les conseillers communaux écolos avancent que le code de démocratie locale prévoit que l'affichage est interdit à des endroits autres que ceux déterminés pour les affichages par les autorités communales, ce qui selon Ecolo, entend que des tels endroits doivent être prévus. Une position qui est renforcée par un autre extrait du code, qui stipule que "Le conseil communal met à la disposition des listes des emplacements réservés à l'apposition d'affiches électorales et assure une répartition équitable de ces emplacements entre les différentes listes."

Enfin Ecolo fait remarquer que le Conseil d'Etat, lui-même, avait suspendu la décision de la ville d'Anvers de ne pas disposer des panneaux d'affichage.