La Communauté germanophone, la Province de Liège et la Conférence des bourgmestres des communes germanophones (9 communes) viennent de s'engager dans un nouvel accord de coopération 2021-2024, officialisant ainsi la continuité de leur étroite coopération. L'objectif est de satisfaire les besoins d’une même population en associant les moyens des partenaires. Les mots d'ordre de cet accord restent collaboration, respect, complémentarité, assistance réciproque, dialogue et transparence.

Dans le cadre de cette collaboration, la planification des actions s'étalera de 2021 à 2024. Ce nouvel accord porte sur sept axes structurants des politiques provinciales que sont l'enseignement et la formation, la culture, les actions sociales, le sport et la santé, le tourisme, la transition écologique et alimentaire, la sécurité civile et les collaborations spécifiques. Des thématiques qui sont également au cœur des politiques de la communauté et des communes germanophones.

"Le nouvel accord consacre une nouvelle méthodologie d'intervention de la Province en Communauté germanophone par l'octroi d'une dotation annuelle globale de 1 500 000 € couvrant les sept thématiques", précise-t-on à la Province de Liège. "La communauté germanophone affectera cette dotation, en parfaite concertation avec la Conférence des bourgmestres des communes germanophones et en dialogue avec les opérateurs de terrain, aux actions jugées prioritaires au profit des habitants des neuf communes de langue allemande".

En matière de sécurité civile, une dotation sera allouée à la zone de secours 6, selon des modalités de financement identiques à celles retenues pour les autres zones de secours du territoire provincial et sur base d'une convention spécifique à conclure entre la Province et la zone 6. 

"La Province de Liège entend se conformer au souhait émis par le gouvernement wallon, dans sa déclaration de politique générale 2019-2024, de voir le niveau provincial reprendre partiellement à sa charge une partie des dotations communales aux zones de secours à l'horizon 2024. Elle s'engage à traiter de manière égalitaire la zone 6, non concernée par les recommandations de la Région wallonne en raison du transfert, de la Région vers la Communauté germanophone, de la compétence de tutelle sur les neuf communes germanophones. Les signataires de l'accord partagent la même volonté de favoriser une gestion intégrée et cohérente de la sécurité civile à l'échelon de tout le territoire provincial et se sont, dès lors, entendus sur l'implication de la Province en cette matière", précise-t-on encore.

La mise en œuvre et le suivi de l'accord feront l'objet d’une évaluation annuelle par un comité d’accompagnement composé de représentants du collège provincial, du gouvernement de la Communauté germanophone et de la Conférence des bourgmestres des communes germanophones.