Le masque reste obligatoire à Verviers, mais pas que...

Les Bourgmestres des 20 communes francophones de l’arrondissement de Verviers ont décidé ce mercredi de prendre une mesure collégiale visant à réglementer le port du masque dans les lieux publics à l’extérieur.

Cette mesure s’inscrit dans la suite du Conseil National de Sécurité (CNS) du 23 septembre dernier.

Le CNS a rappelé d’une part que toute personne à partir de 12 ans est tenue de se couvrir la bouche ou le nez avec un masque, ou toute autre alternative en tissu, quand les distances de sécurité ne peuvent pas être garanties, principalement dans les lieux clos et a précisé, d’autre part, que dès le 1er octobre, le masque ne sera plus obligatoire à l’extérieur, sauf dans les lieux extrêmement fréquentés où les distances de sécurité ne peuvent pas être respectées (proximité des écoles, rues commerçantes, …).

Il appartenait aux autorités locales de préciser ces lieux.

C’est dans ce contexte que, attentifs aux réactions de la population et souhaitant accompagner celle-ci au mieux pour contribuer à la plus grande adhésion aux mesures, nos 20 communes se sont entendues sur les choix suivants :

- rendre applicable cette mesure d’assouplissement au 1er octobre, dans un esprit de confiance et de responsabilité, en laissant au citoyen le soin d’estimer si les circonstances (càd où les distances de sécurité ne peuvent pas être respectées) l’invitent à porter/ou non le masque dans les lieux publics extérieurs dans lesquels il se trouve.

- maintenir l’obligation du port du masque, au sein de la Ville de Verviers, Chef-Lieu de l’arrondissement et pôle majeur en termes scolaire, commercial, économique et de services, partout où elle est actuellement de mise dans les lieux publics à l’extérieur.

-maintenir l’obligation du port du masque lors de foires, marchés, évènements extérieurs ainsi que dans les bâtiments publics.

Dans cet esprit de confiance et de responsabilité, les Bourgmestres ont insisté sur la nécessité de continuer d’appliquer les six règles d’or, principalement pour protéger le groupe à risque (les 65 ans et + et ceux souffrant de problèmes de santé,…) de :

  1. respecter les règles d’hygiène ;
  2. pratiquer ses activités de préférence à l’extérieur ;
  3. penser aux personnes vulnérables ;
  4. garder ses distances (1m50) ;
  5. limiter ses contacts rapprochés ;
  6. suivre les règles sur les rassemblements.

Pour les 20 Bourgmestres de l’arrondissement il est essentiel de concilier vigilance et responsabilisation à l’égard des citoyens, le tout en proposant une cohérence d’actions sur le territoire.