Dison : création d'une classe inclusive

La signature de la convention a eu lieu entre l’école de l’enseignement spécialisé la Court’Echelle de Dison et l’école communale du Centre d’Andrimont.

Dison : création d'une classe inclusive
©commune de Dison

Ce mardi a eu lieu la signature de la convention pour la création d’une classe inclusive, entre l’école de l’enseignement spécialisé la Court’Echelle de Dison, et l’école communale du Centre d’Andrimont.
En effet, à partir du 1er septembre prochain, l’école communale du Centre accueillera des élèves de l’enseignement spécialisé de la Court’Echelle en vue de créer une classe inclusive. Cette classe regroupera six ou sept enfants autistes du degré inférieur, encadrés par une équipe de l’enseignement spécialisé de la Court’ Echelle. L’objectif sera de pouvoir les intégrer progressivement avec les autres élèves, durant les temps de récréation et temps de midi, puis dans certains cours, comme l’éducation physique, etc.
Toute l’équipe éducative et tous les élèves de l’école du Centre prendront une part active dans ce projet, et plus particulièrement la titulaire de 1re année primaire Nadine Dresse.
Dès la rentrée scolaire
La convention signée ce 18 mai a été adoptée par le conseil communal lors de sa séance du 15 mars dernier et précise toutes les modalités pratiques en matière d’occupation des locaux pour l’année scolaire 2021-2022. Les signataires sont Michael Habsch , directeur de l’école du Centre, Karel Vangrunderbeek, directeur de l’école la Court’Echelle, Stéphanie Willot, échevine de l’Enseignement et Véronique Bonni, bourgmestre de Dison. Le projet de classe inclusive est prévu pour une année scolaire et, si tout se passe bien, sera reconduit les années à venir.
Pour la signature de cette convention, Frédéric Daerden, Vice-Président et Ministre du Budget, de l’Egalité des chances, de la Fonction publique et de la tutelle Wallonie-Bruxelles,était présent. S’en est suivie une visite des locaux qui accueilleront la classe lors de la prochaine rentrée scolaire.
Michael Habsh s’est dit "convaincu que les enfants de l’école de la Court’Echelle trouveront ici, dans notre école, un environnement agréable, un encadrement efficace et dynamique ainsi qu’une équipe enseignante pluridisciplinaire compétente qui leur permettra de s’épanouir et d’acquérir de nouvelles aptitudes".
Pour Karel Vangrunderbeek, l’objectif de ces classes inclusives "est de favoriser la socialisation et l’émancipation sociale des enfants porteurs de handicaps dans un contexte d’enseignement ordinaire, tout en préservant les spécificités des apprentissages dispensés dans le spécialisé. Nous veillons également à promouvoir le respect et la bienveillance vis-à-vis du handicap et de la différence."
Enfin, Frédéric Daerden, a dit souhaiter "supprimer les barrières entre les différents types d’enseignement, aller vers le contact et créer le progrès".

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be