Inondations : Les écoles de l'Est et d'Ensival à Verviers vont subir d'importants travaux

La Ville de Verviers prépare la rentrée du premier septembre et a trouvé une solution pour deux de ses écoles fortement touchées par les inondations

Inondations : Les écoles de l'Est et d'Ensival à Verviers vont subir d'importants travaux
©AP

La Ville de Verviers prépare la rentrée du premier septembre et a trouvé une solution pour deux de ses écoles fortement touchées par les inondations que sont l'école de l'Est et l'école d'Ensival, a-t-elle annoncé lors du conseil communal du lundi 27 juin en soirée. "Au niveau de l'école de l'Est, deux solutions étaient sur notre table", a fait savoir l'échevin en charge des Travaux Maxime Degey, "on avait le choix entre une rénovation complète ou un projet plus ambitieux".

Les autorités ont opté pour cette dernière option. "C'est une opportunité", a ajouté l'échevin, "on a choisi de mettre notre énergie pour travailler sur un établissement qui allait corriger les défauts de l'école de l'Est, de la rendre résiliente, on a fait le choix d'aller tous ensemble vers ce nouveau projet, de créer un nouvel outil". Pour mener à bien ces travaux, il sera ainsi nécessaire de passer par une école temporaire pour que l'année scolaire 2022-2023 puise se tenir dans les meilleures conditions, de même qu'une partie de l'année scolaire 2023-2024. L'investissement est estimé à 1,8 million d'euros, TVAC.

Plusieurs lieux ont été étudiés afin d'accueillir l'école provisoire : "Il fallait une implantation sécurisée où les cours puissent se dérouler correctement", a expliqué l'échevin. "L'endroit le plus cohérent était la plaine Lentz pour des raisons techniques, financières et de sécurité. La volonté est que cette école fonctionne du mieux qu'elle peut l'année où elle doit fonctionner en modules et qu'elle soit située le plus proche possible de son implantation actuelle." Il est question d'y installer 25 modules au sol et 25 en étage.

Le cahier des charges comprenant les fixations de marché ont ainsi été votées lundi soir, bien que les services de la Ville réfléchissent à d'autres pistes. La création de cette école temporaire est envisagée au mois de novembre et n'enchante pas certains habitants qui ont fait savoir leur mécontentement en manifestant devant l'hôtel de ville avant le conseil communal de lundi soir.

Manque de consultation

Dans l'opposition, le PTB a pointé un manque de consultation de la population dans le cadre de ce dossier. La proposition a toutefois été soutenue par le groupe Ecolo.

En ce qui concerne l'école d'Ensival, décision a été prise de la détruire pour la reconstruire compte-tenu des dégâts trop importants. La Fédération Wallonie-Bruxelles a choisi d'intervenir massivement pour soutenir la Ville, avec une somme de 6.652.825 €. L'école sera repensée pour être écartée des berges de la Vesdre. Le projet devrait coûter aux alentours de 8 millions d'euros, hors TVA. Aucune date de fin de chantier n'a encore été annoncée mais l'objectif est que les enfants puissent profiter des nouveaux locaux pour la rentrée scolaire 2026.

Pendant les phases de destruction et reconstruction, les élèves seront délocalisés dans des modules temporaires qui seront situés juste à côté du Parc Godin.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be