1,2 million d’euros perdus de subsides pour la revitalisation du centre-ville de Dison

À cause du retard accumulé dans ce projet, le subside Feder a été retiré à la Commune de Dison par la Région wallonne.

F.F.
Véronique Bonni PS
©EdA Philippe Labeye

Un projet de revitalisation du centre de ville de Dison est sur la table depuis de nombreuses années. Construction d’un immeuble pour des commerces, des logements et des résidences-services avec un ascenseur urbain reliant la maison de repos Le Couquemont, parking et placette arborée : la rue Albert 1er doit être métamorphosée. Et pour ce faire, Dison dispose d’importants subsides : 2 millions de la Région wallonne et 1,2 million d’euros par le Feder (NDLR : Fonds européen de développement régional).

Mauvaise nouvelle pour la ville, l’enveloppe européenne vient de lui être retirée suite au retard qu’a pris le projet qui devait être réalisé avant la fin de l’année 2023. La cause ? L’expropriation de trois bâtiments rue Albert 1er qui coince. Un premier dossier avait été déposé en 2020 à la Région wallonne et jugé irrecevable, faute de pouvoir justifier l’expropriation "pour cause d’utilité publique". Un nouveau dossier avait été déposé le 8 novembre 2021.

Contactée par nos soins, la bourgmestre, Véronique Bonni, confirme la nouvelle et regrette : "On nous dit que l'on est en retard alors que depuis que je suis arrivée au collègue en 2018, tout a bien été mis en route : on a fait l'étude du sol, on a désigné un bureau d'architecture pour les plans,.. Ce n'est pas du tout un manque de volonté ou un manque de travail !" La commune de Dison ne compte ainsi pas en rester là : "On se pose des questions sur l'expropriation. On a déposé le dossier une nouvelle fois le 8 novembre dernier et on n'a toujours pas de réponse. Et ce n'est pas faute de contacts avec l'administration !".

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be