Verviers : “Il faut repenser les projets avec la donne inondations”

Pour l’échevin Maxime Degey, la vallée de Vesdre doit se reconstruire en prenant en compte les événements.

Verviers : “Il faut repenser les projets avec la donne inondations”
©You studio

Les inondations de juillet 2021 ont marqué la vallée de la Vesdre, amenée à se reconstruire. A Verviers, ville en pleine mutation, plusieurs grands projets doivent sortir de terre. Mais les événements viennent modifier les plans.

Ainsi, la nouvelle mouture du projet City mall présentée par son promoteur en décembre 2021, pourrait bien se voir être encore quelque peu modifiée pour s’adapter aux réalités existantes. Si la rue Spintay, qui doit accueillir du logement, n’a pas trop été touchée par les inondations, la rive gauche, plus durement touchée, doit accueillir un nouveau quartier (commerces, cafés, restaurants, espaces public...).

“Quel va être les conclusions de l’étude de la Wallonie en matière hydraulique? Va-t-on pouvoir reconstruire ? Et comment ?

”, se demande Maxime Degey, échevin de l’Urbanisme et de l’Aménagement du territoire.

“Il devra y avoir une réflexion plus importante pour rendre le projet compatible avec les événements que l’on a connu, avec sans doute des zones tampons entre la Vesdre et Citymall”.

La question se pose également pour le projet de hall sportif sur le site des Couvalles, rue de Limbourg, ou du projet de réhabilitation du site HDB, porté par la Spi. Ce dernier, est déjà pensé pour être inondable à 70 cm,

“sauf que les inondations ont atteint plus de 2 mètres !”.

Pour l’échevin,

“la vallée de la Vesdre doit continuer à se reconstruire, mais elle ne doit pas perdre de vue ce qu’il s’est passé en juillet 2021. Il faut trouver des solutions”

. L’enjeu majeur derrière ce constat est financier.

“Si l’on doit construire le futur hall sportif sur pilotis, combien cela va coûter, un million de plus, la moitié... ? Et par qui cela sera-t-il pris en charge ?”

Beaucoup de questions, de réflexions sont en cours au niveau de la Ville avec la Région wallonne pour penser l’avenir en matière d’aménagement.

“Il y a un équilibre à trouver entre ne pas oublier ce qu’il s’est passé et continuer à développer des projets en bord de Vesdre. Il y a des techniques à développer”

pour s’adapter aux changements, estime l’échevin.

Verviers : “Il faut repenser les projets avec la donne inondations”
©Tonneau-Le site Belgacom au lendemain des inondations

Autre exemple, le vaste terrain de l’ex-Belgacom, en bord de Vesdre, qui a servi temporairement de site de stockage des déchets des inondations.

“Là aussi on doit faire quelque chose. La donne ‘inondations’ doit être inclue dans le futur projet”

. La Ville entend y développer un partenariat public/privé comportant du logement, du parking et un espace public.

“S’il faut surélever le projet selon les conditions de la Région wallonne, et que cela coûte x millions, comment trouver un privé qui acceptera de rentrer dans le projet ?

”, questionne l’échevin.

“Il ne faudrait pas que cela devienne une barrière pour développer des projets en bord de Vesdre”, en centre urbain, “et que l’on continue à urbaniser sur les plateaux”

, pourtant un des facteurs des inondations.

Et d’aller plus loin :

“L’urbanisme devrait être une compétence supracommunale

”. Il pourrait exister un Schéma de développement communal à l’échelle de la Vesdre, de sorte qu’une vision globale existerait en matière d’aménagement du

territoire. “Je pense que les mentalités doivent changer

”, conclut-il.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be