Réparer tous les ponts de Verviers d’ici 2024

Une vingtaine de ponts ont été sinistrés lors des inondations.

Belga
Réparer tous les ponts de Verviers d’ici 2024

Il faudra attendre janvier 2024 pour que la totalité des ouvrages d’art impactés par les inondations de l’été dernier sur la Vesdre puissent être enfin réparés, a annoncé l’échevin en charge des Travaux Maxime Degey (MR) en conférence de presse vendredi matin.

Les chantiers sur certains ouvrages ont déjà débuté. C'est le pont des Dardanelles qui bénéficiera le dernier de réfections. Au total, 19 ouvrages d'arts sont concernés par ces travaux de grande ampleur. Une étape importante post-inondations vient d'être franchie à Verviers : le lancement des réparations des ponts. Plusieurs kilomètres de berges ont été touchées par les crues survenues durant l'été 2021, entre le quartier de l'Est et à Ensival, "ce qui amène une masse de travail considérable, certains ouvrages ont été très abîmés, d'autres moins", a avancé l'échevin en charge des Travaux Maxime Degey.

Moins de colonnes

L’objectif de la Ville est de rétablir la mobilité le plus vite possible, comme à Ensival où le pont Francval, durement touché et inutilisé, revêt une importance capitale pour la vie du quartier, dont la place principale est désormais isolée. Grâce à ces rénovations, les autorités espèrent aussi réduire l’impact des ouvrages sur le cours d’eau, notamment en diminuant le nombre de colonnes à certains ponts et contre lesquelles de nombreux déchets s’étaient agglutinés, contribuant à aggraver la crue. Le troisième volet est esthétique : ce sera en effet l’occasion pour la Ville d’harmoniser visuellement ses différents ouvrages, en travaillant notamment sur les garde-corps ou en enlevant des éléments de décoration.

"Il s'agit d'interventions très variées sur des ouvrages de taille moyenne de 20 à 30 mètres de portée", a commenté le maître d'œuvre Vincent Servais. L'ensemble des études est terminé et trois chantiers viennent d'être lancés. Parmi ces derniers, celui du pont de Francval, dont la durée est estimée à 44 semaines (juillet 2023) pour un coût de 1 300 000 euros TVAC. L'intervention y est lourde : la travée centrale sera consolidée afin de ne pas reconstruire la pile centrale emportée lors des inondations.

40 millions

Autres ouvrages à subir une réfection en profondeur : les ponts de Nasproué et de la Raye, qui seront reconstruits quelques mètres plus loin et remplacés par des ouvrages d’une seule portée (budget estimé à 2 200 000 euros).

Il faudra attendre janvier 2024, selon le nouveau planning communiqué vendredi, pour que les stigmates des inondations disparaissent enfin, une fois le pont des Dardanelles restauré (830 000 euros TVAC), soit bien plus tard que les estimations faites par Maxime Degey lors d'un précédent conseil communal : "On fera le maximum pour tenir ce planning", a promis l'échevin qui a pointé une pénurie de main-d'œuvre et une demande soutenue dans le secteur de la construction.

Le coût total des travaux pour restaurer le domaine public (ponts, voiries, écoles...) touché par les inondations à Verviers avoisinera les 40 millions d’euros et devrait être subsidié à hauteur de 90 % par la Région Wallonne. Cette dernière intervient également directement de son côté dans la remise en état de certaines infrastructures.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be