Verviers Engie prépare deux grands chantiers pour la centrale de Coo… et attend ses éoliennes

Une promenade des énergies vertes et durables… c’est ce que proposera d’ici peu le groupe Engie, campé en bord d’Amblève, à l’ombre de la cascade de Coo. Anecdotique ? Pas tant que cela… car cette promenade, aussi ludique soit-elle, ne sera "complète" que lorsque le géant de l’électricité aura réalisé deux chantiers majeurs, à l’horizon 2025.

Ce lundi en effet, Engie inaugurait ses nouveaux panneaux photovoltaïques. Mais un autre dossier devrait aboutir d’ici peu, celui de l’éolien. Six éoliennes sont en effet prévues sur la crête surplombant le site de la centrale. Engie a déjà obtenu le permis mais un recours a été introduit devant le Conseil d’État…

La lumière, le vent… et l’eau. L’énergie hydraulique, ADN du site, complète donc ce triptyque énergétique et c’est d’ailleurs dans ce "domaine" que les investissements à consentir sont les plus conséquents. Plus de 550 millions devraient être investis par le groupe dans les 5 prochaines années.

Dans une première phase en effet, "à l’horizon 2 021", précise Marc Locht, directeur de la centrale de Coo, "il s’agit d’augmenter la capacité du bassin supérieur 2, en rehaussant les berges de 3 mètres". Ce qui permettrait d’augmenter la capacité de 450MWh et d’atteindre une puissance de 80MW. Estimation de ce chantier : 50 millions d’euros.

Deuxième phase, plus ambitieuse encore, celle qui envisage la création d’une nouvelle galerie, entre les bassins supérieurs et le bassin inférieur. Avec la création d’une nouvelle turbine donc. Ceci passerait également par l’agrandissement des bassins supérieurs, alors relevés de 6 mètres… Estimation de ce chantier : 500 millions d’euros ! Ces travaux permettraient en outre d’augmenter la production d’électricité, à la centrale de Coo, de 50 %. Au total, l’énergie produite ici atteindrait 2.000MWh, soit l’équivalent de la production d’un parc de 500 éoliennes.