Cela ne volait pas encore très haut lors de la séance publique du conseil communal de ce lundi soir. Alors qu'une nouvelle alliance PS-MR-CDH-NV s'est formée en vue de déposer un nouveau pacte de majorité dans le courant du mois d'avril, les tensions sont plus vives que jamais entre les élus, après 9 mois de crise politique. Interventions coupées, noms d'oiseaux...

Alors que l'échevine Sophie Lambert (PS) répondait à l'interpellation de la conseillère Ecolo Nezha Darraji concernant l'absence d'une troisième femme au collège communal suite au départ de Sylvia Belly, elle a été coupée par l'échevin Alexandre Loffet (ex-PS et ex-président de la fédération verviétoise du PS). "On va la laisser dire ces bêtises", a lancé celui-ci. "S'il vous plaît M.Loffet", a tenté de calmer la présidente du conseil communal. "M'enfin allez, n'importe quoi", a surenchéri le conseiller PS et candidat bourgmestre Malik Ben Achour... avant de lâcher "connard" à voix basse.

Un nom d'oiseau qui n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd puisque l’échevin Alexandre Loffet après avoir demandé des excuses lors de la séance, a écrit ce mardi au président faisant fonction de l’USC (Union socialiste communale) de Verviers, Pierre Demolin.

"Monsieur le Président ff, Cher Pierre, Il est à ce stade avéré que ton chef de groupe au Conseil communal de Verviers, par ailleurs député, m’a traité de « connard » en pleine séance du Conseil alors que je réagissais à une affirmation qui me concernait et qui visiblement le dérangeait. J’ai mentionné le problème sans qu’aucune forme d’excuse ne soit formulée par ce Conseiller. Je considère que cette formule est assumée", peut-on ainsi lire en début de lettre.

[...] "Je n’attends aucune sincérité de sa part mais je demande des excuses publiques de l’USC de Verviers au nom des valeurs défendues par le PS qui ne laissent pas la place à ce type d’attitude, pourtant vilipendée par ce dernier au nom des mêmes valeurs lorsqu’il s’agit des autres". [...] Et de signer Alexandre Loffet, alias "le Connard".

Voilà qui rappelle la polémique suite au micro non coupé de l'échevin Freddy Breuwer. Visiblement, le conseil en visioconférence n'est pas l'ami des élus verviétois.