Le lundi 9 novembre, le conseil communal d’Olne a approuvé l’acte d’achat de la carrière du Bay Bonnet, qui devrait être signé le 30 novembre.

Pour rappel, le compromis d’acquisition avait été approuvé par le conseil à la fin du mois de juillet dernier. Une option d’achat avait été signée en 2004 entre la commune et Cockerill afin de donner une priorité à la commune sur toute vente du domaine. Suite aux négociations intervenues avec Arcelor Mittal, un accord avait été trouvé sur les modalités d’acquisition : la commune achète la carrière pour l’euro symbolique. Un faible montant lié au passif du site et en particulier au coût futur du démantèlement des deux fours à chaux présents sur le domaine.

Suite au marché public, dans le cadre de la décision d’attribution de la concession d’exploitation de la carrière, trois offres avaient été remises. Si la commune a fait son choix fin octobre, l’identité de l’entreprise n’a pas encore été officiellement révélée, un délai de quinze jours étant nécessaire.

Deux recours

Vendredi, le collège communal d’Olne a pris connaissance de l’introduction de deux recours en suspension en extrême urgence auprès du Conseil d’État par deux soumissionnaires à l’égard de cette décision d’attribution de la concession. Le collège a mandaté le même jour un avocat spécialisé pour représenter la commune.

"Le délai lié à cette procédure de contentieux administratif étant généralement de plusieurs semaines, la commune d’Olne ne fera aucune communication au sujet de la procédure d’attribution de la concession jusqu’à l’arrêt du Conseil d’État", nous dit son bourgmestre Cédric Halin. "La situation est particulière, avec un enjeu financier important."