La rénovation de la place du Marché se fera dans la foulée des fouilles archéologiques.

Les fouilles archéologiques réalisées depuis la mi-avril par l’Agence wallonne du Patrimoine (Awap) à l’arrière de l’hôtel de ville verviétois, sur la place du Marché, sont entrées dans leur dernière phase. L’objectif est de compléter les données récoltées et de contribuer à une meilleure connaissance du lointain passé de Verviers.

Après avoir fouillé la zone réservée au parking, c’est désormais la zone située au niveau de la voirie comprise entre ce parking et l’hôtel de ville qui est en train d’être fouillée.

Cette dernière phase de fouilles archéologiques devrait durer jusqu’à la fin du mois de décembre. Vu la configuration des lieux, la circulation des usagers sera interdite dans la zone dudit chantier.

Afin d’accéder aux divers services de l’administration de la place du Marché, plusieurs itinéraires de déviation ont été mis en place, via la rue Thier Mère Dieu, la rue du Pont, la rue des Souris, la rue des Raines, le Mont du Moulin, la rue Crapaurue et la rue Ortmans Hauzeur.

De facto, la rue du Pont et la rue des Souris seront à double sens de circulation. Le petit tronçon situé entre le Mont du Moulin et l’arrière de la place du Marché le sera également.

Une place réaménagée

Le chantier de réaménagement de l’arrière de la place du Marché sera effectué dans la foulée de ces fouilles archéologiques. Les travaux devraient donc débuter en janvier 2020 et durer pendant un an environ.

L’arrière de la place du Marché sera réaménagé "dans le même esprit que la partie située sur l’avant de la place", relate Maxime Degey (MR), échevin des Travaux. L’avant de la place a été rénové il y a déjà plusieurs années, et des fouilles archéologiques y avaient aussi été menées, en 2013. "L’idée est de créer une place aérée, principalement piétonne et axée sur la mobilité douce", conclut l’échevin verviétois des Travaux.