Le Centre Culturel de Verviers, qui fête sa trentième saison, devra réduire la capacité maximale de la salle Duesberg (Verviers), sa principale scène, de 40% afin de respecter les nouvelles normes annoncées mercredi par Bénédicte Linard (Ecolo), la ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a indiqué jeudi Audrey Bonhomme, la directrice du CCV lors de la présentation de la nouvelle saison de l'institution culturelle verviétoise. Cette saison anniversaire, jamais l'équipe du centre culturel de Verviers n'a pensé qu'elle ne pourrait avoir lieu. 140 rendez-vous sont ainsi programmés de septembre à juin prochain mais elle sera néanmoins marquée du sceau du COVID-19. "J'ai peut-être pensé naïvement que la vie pourrait reprendre normalement et rapidement lorsque le déconfinement s'est opéré. Pourtant durant l'été, les plans de salle ont varié de nombreuses fois et nous avons à nouveau dû nous adapter mercredi suite aux décisions, positives cette fois pour le secteur, prises par la ministre de la Culture."

La directrice du CCV est cependant soulagée par ces nouvelles normes obtenues grâce au travail inlassable des différentes fédérations, porte-paroles des acteurs culturels. "Si nous avions dû maintenir le 1,5 m de distance, nous n'aurions pu accueillir 100 spectateurs maximum. Or, pour cette 30e saison, nous accueillons plusieurs humoristes (Vizorek, Gallo, Tsamère) qui présentent leur nouveau spectacle ainsi que des rendez-vous théâtraux de qualité (Edmond, Pueblo, Dimanche)", avance Mme Bonhomme.

Elles feront d'ailleurs le bonheur des fans d'Art Mengo puisque l'artiste toulousain, reprogrammé ce 10 septembre, pourra se produire devant 140 spectateurs et non 100 comme initialement prévu, le centre culturel rouvrant les réservations pour ce concert.

L'institution culturelle verviétoise souffrira cependant des mesures restrictives imposées. Pour preuve, le taux de remplissage de sa programmation théâtrale avait atteint les 95% lors de la saison 2019-2020. Cette saison, la jauge de la salle Duesberg se limitera à 140 voire 200 personnes, si plusieurs groupes de 10 (le noyau familial et la bulle de 5) se déplacent, alors qu'elle peut accueillir jusqu'à 265 personnes.

Outre la jauge revue à la baisse, le CCV devra également se passer des recettes bar car la distanciation sociale ne pourra être respectée. Les vestiaires ne seront, pour leur part, pas accessibles. Le port du masque demeurera obligatoire et du gel hydro-alcoolique sera mis à disposition. Un sens de circulation organisé afin d'éviter les rassemblements de public sera mis en place.

Le CCV annonce que les réservations seront obligatoires pour les 140 rendez-vous programmés, même les événements gratuits. "On espère pouvoir passer cette saison culturelle sans de nouvelles restrictions. Et si le vaccin arrive en hiver, tant mieux", conclut Audrey Bonhomme.