Comme dans toutes les grandes villes, Verviers est de plus en plus engorgée par les voitures "qui polluent visuellement et de façon atmosphérique la ville", constate Philippe Lagasse de Locht, président de Verviers Ambitions, l’ASBL de gestion et de dynamisation du centre-ville. Pour ces raisons, et aussi celle d’améliorer la mobilité, l’ASBL s’est associée à la société strasbourgeoise Knot pour lancer en Cité lainière un réseau de mobilité douce baptisé "Vesdrienne Mobility".

Depuis ce mardi, quatorze trottinettes électriques en libre-service sont ainsi mises à la disposition des Verviétois, réparties sur sept stations de rechargement en centre-ville : Hôtel Verviers, Decathlon, Verviers Ambitions, Télé-Service, La Lainière, Burger King et Carrefour Market. "Ces stations ne nécessitent qu’une connexion électrique standard (220V)".

Une phase test

"On entre dans une période d’essai jusqu’à fin novembre, où là on fera un bilan pour adapter le système si nécessaire, indique le président. Le souhait avec cette nouvelle offre est de compléter La Vesdrienne et de créer un flux transversal avec les communes de l’arrondissement en les invitant à intégrer dans le réseau".

Le système a ici de particulier que les trottinettes sont disponibles 24h/24 et géolocalisées. Comment les utiliser ? "En téléchargeant l’application mobile Knot sur l’App Store ou le Play Store", explique la directrice de l’ASBL Martine Job. "Un euro est nécessaire pour débloquer une trottinette. À la fin de son trajet, l’utilisateur restitue sa trottinette sur une autre borne disponible du réseau. Sans quoi, une caution bancaire lui sera débitée. Ainsi, on limite le risque d’abandon. Cela permet que des trottinettes ne traient pas partout en ville".

Les trottinettes électriques roulent à une vitesse maximale 25 km/h, avec 40 km d’autonomie et un temps de charge de 0 à 60 % de 30 minutes. Le tarif de base est de 0,10 euro/minute, et 5 euros pour 1h, 10 euros pour 2h, 25 euros pour 5h.

Pour le lancement du système, "le déblocage gratuit est offert aux cent premiers utilisateurs !"