Verviers La 24e édition de la Foire médiévale de Franchimont s’est tenue ce week-end.

Depuis 1973, les murs de l’ancien château de Franchimont, qui surplombe la ville de Theux, accueillent tous les deux ans, à chaque troisième week-end d’août des années impaires, une grande et joyeuse Foire médiévale. La 24e édition, qui a mobilisé près de 2 000 participants associatifs, s’est tenue ce week-end sous un temps, il faut bien le dire, assez maussade.

"Le samedi, il a plu uniquement qu’à partir de minuit, mais il est vrai que ce dimanche, depuis le début de la journée le temps n’est pas avec nous", relatait dimanche en milieu d’après-midi Philippe Boury, administrateur de l’ASBL de la Foire médiévale de Franchimont, "mais il ne devrait plus trop pleuvoir désormais, on devrait être tranquille ce soir…"

Il y a deux ans, environ 25 000 personnes s’étaient rendues à la Foire (14 000 places payantes, plus les bénévoles et les entrées gratuites pour les enfants jusqu’à 12 ans). Cette année, 7 500 entrées, en comptant les préventes, avaient été vendues le samedi, "ce qui est tout à fait dans la lignée des chiffres enregistrés il y a deux ans", détaille Philippe Boury, "mais la fréquentation du dimanche devrait, selon toute vraisemblance, être en baisse en raison de la météo".

Il n’empêche, malgré ce vilain crachin provenant des cieux, les gentes dames et les preux chevaliers accompagnés de leurs bambins de tout âge étaient tout de même nombreux à festoyer dans l’ancien château et ses abords, ainsi qu’à prendre part aux nombreuses activités qui étaient proposées. Le tout, bien entendu, dans une atmosphère conviviale et festive, comme de coutume.

Concerts, danse, jonglerie, magie, spectacles visuels, théâtre, contes, farces moyenâgeuses, bouffonnerie, campements médiévaux… Au total, plus de 85 spectacles et animations étaient ainsi proposés. Sans oublier la possibilité d’aller découvrir le travail de nombreux artisans ou de se sustenter dans une des auberges et tavernes qui parsemaient le site.