Un Lierneusien, né en 1990, a comparu vendredi devant le tribunal correctionnel de Verviers. Il est accusé d’avoir commis, durant la nuit du 7 ou 8 janvier dernier, une tentative de meurtre au préjudice de sa propre mère. Le tribunal reproche au trentenaire, qui est détenu, d’avoir bouté le feu à la caravane dans laquelle se trouvait celle qui l’a mis au monde.

Lors de l’audience, le prévenu a reconnu avoir bouté le feu à la caravane. Il nie par contre toute intention homicide et donc la tentative de meurtre. "Mon papa est décédé en 2020. Il s’occupait beaucoup de ma maman qui est dépressive. J’ai pris le relais et le 7 janvier, on s’est disputé", a expliqué le Lierneusien qui a reconnu avoir agrippé sa mère et l’avoir secouée dans l’énervement.

Après cette scène, d’autres altercations ont éclaté. L’une s’est déroulée dans la caravane de la victime. "Pour lui faire peur, j’ai mis le feu à différents objets avant de les éteindre. J’ai ensuite pris un essuie de vaisselle que j’ai allumé. Je l’ai lancé dans la chambre avant de quitter la caravane", a-t-il détaillé expliquant avoir pris peur lorsqu’il a vu la caravane s’enflammer.

"Alors que la caravane de sa maman était en flammes, monsieur a prévenu les secours et il a contemplé son œuvre durant plusieurs minutes. Pire, il fait des vidéos qu’il a envoyées à certaines de ses connaissances avec comme message "Au Revoir maman"", a souligné la procureure du Roi qui réclame une peine de sept ans de prison pour ces faits.

Jugement le 27 mai.