Le ministre président wallon se rendait à Pepinster ce mercredi, pour la première fois depuis les inondations. Accompagné par le bourgmestre de la ville et deux commissaires chargés de la reconstruction, Elio Di Rupo a fait le point sur les travaux nécessaires. Il a également pris le temps de discuter avec les habitants sinistrés, qui n'ont pas tous apprécié sa visite, relate Het Laatste Nieuws.

"Je n’ai plus de mère, je n’ai plus de maison, je n’ai plus rien", aurait déclaré une sinistrée ayant tout perdu. "Jusqu’à présent, j’ai très bien contrôlé ma colère, mais ma mère est partie et personne ne va la ramener. Elle vivait là", a-t-elle ensuite expliqué, en colère. De nombreux habitants de Pepinster se sont plaints récemment du manque de l'absence d'aide de la Croix Rouge

Elio Di Rupo a tenu à répondre aux nombreuses critiques reçues quant au manque de réactivité du gouvernement wallon. "Les premières heures et les premiers jours, il n’est pas facile de mettre en place la bonne coordination", a-t-il dit sur la plateau de VTM News.