Le tribunal correctionnel d’Eupen a condamné lundi sept personnes à des peines allant de un à quatre ans de prison, dans le cadre d’une importante série de vols commis en bande organisée en province de Liège et en Allemagne.

Les sept prévenus étaient suspectés d’avoir commis deux tentatives de vol avec violence ou menace, 36 vols avec effraction, une quinzaine de tentatives de vol avec effraction ainsi que des vols simples qui consistaient essentiellement à voler des plaques d’immatriculation.

Ils avaient sévi, durant près de quatre ans, un peu partout en province de Liège mais aussi en Allemagne. La bande volait principalement des voitures puissantes. Certains protagonistes devaient aussi répondre, devant le tribunal, de l’usage de fausses plaques d’immatriculation.

ADN accusateur

Lors de la précédente audience devant le tribunal correctionnel, un seul des prévenus avait reconnu avoir commis les faits pour lesquels son ADN avait été retrouvé. Les trois autres hommes présents avaient nié être impliqués, malgré la présence de leur ADN dans les voitures volées ou encore sur des objets dérobés.

Ces derniers avaient expliqué avoir peut-être pris place dans une voiture dérobée mais ne pas avoir posé de question au conducteur avant de s’y installer.

En fonction du rôle qu’ils ont joué, les prévenus ont écopé de peines allant de un à quatre ans de prison. Ces peines sont assorties d’une amende de 800 euros et les différents protagonistes sont aussi condamnés solidairement à payer un montant de 82.500 euros.