C’est un nouvel épisode politique qui secoue la ville de Verviers ce dimanche. Une motion de méfiance constructive individuelle à l’encontre de l’échevin de l’Urbanisme Freddy Breuwer (MR) aurait récolté les signatures nécessaires au sein de la majorité (PS-MR-Nouveau Verviers-cdH-dissidents PS) pour un dépôt imminent.

"Elle n’a pas encore été déposée mais devrait l’être ce lundi, sauf retournement de situation", précise Maxime Degey, chef de file du MR verviétois. "Pour le moment, il n’y aura pas de commentaire supplémentaire". Une conférence de presse devrait se tenir ce lundi afin d’expliquer et commenter cette démarche.

Cette motion individuelle, si elle est déposée en bonne et due forme, signifierait donc que Freddy Breuwer serait éjecté du collège communal. Pas du conseil communal sur les bancs duquel il pourrait continuer à siéger s’il le désire.

Ses récentes sorties médiatiques en mode cavalier seul, notamment dans nos colonnes le 2 décembre dernier, auraient irrité la majorité politique. L’échevin y annonçait alors vouloir une consultation populaire dans le cadre de la revitalisation de Spintay. Une sortie non concertée avec les autres membres du collège qui est mal passée. Certaines autres de ses positions dans plusieurs dossiers urbanistiques ne récolteraient pas les suffrages non plus.

Contacté par nos soins, Freddy Breuwer a préféré de pas s’exprimer pour le moment "car rien n’est décidé".