Informée de la disponibilité des installations du Domaine de Mambaye - contraint à l’inactivité par les mesures Covid - la Ville de Spa, en collaboration avec le CPAS de Spa, a saisi l’opportunité de réquisitionner le centre de vacances pour y déployer une offre de logements à destination des
sinistrés.
Alors que la saison hivernale s’installe durablement et qu’il apparaît que de nombreuses familles ou personnes isolées sont toujours privées de logement ou occupent des logements insalubres (difficultés à chauffer, humidité tenace, etc.) et/ou en travaux, le Domaine de Mambaye "offre de nombreuses solutions de logements privatifs, d’espaces communs et de zones de loisirs, le tout dans un cadre naturel unique à proximité du centre-ville spadois et de ses commodités", justifie la Ville de Spa.
En plus de minimum 25 à 30 unités de logement, les gestionnaires du domaine (ENASC ASBL) sont également chargés de procurer une série de services all-inclusive gratuits pour les personnes sinistrées accueillies, avec notamment une offre de pension complète (petit-déjeuner, midi, soir), la prise en charge des coûts énergétiques (chauffage, eau, électricité), le WIFI ou encore l’accès au parc et aux terrains de sport.
"Ces logements, avec services inclus, sont dès à présent disponibles - pour du court ou moyen terme - pour les sinistrés spadois qui en auraient besoin, mais aussi solidairement pour l’ensemble des sinistrés de la vallée, à commencer par les communes les plus touchées de notre
arrondissement
". Ainsi, le CPAS de Verviers s’apprête à signer la convention de collaboration avec le CPAS de Spa pour bénéficier de cette offre. Le CPAS de Spa dit se tenir à disposition d’autres communes qui souhaiteraient également en bénéficier.
Les frais liés à la réquisition et les services déployés seront intégralement financés par l’enveloppe spéciale de la région wallonne dédiée au relogement des sinistrés, n’impactant dès lors pas les finances communales.
La Ville de Spa se réjouit "de pouvoir se montrer solidaire des nombreux sinistrés qui font encore face aux difficultés en cette période de grand froid en mobilisant un acteur de son territoire pour leur offrir des conditions de vie décentes."