Verviers

Le parquet de Liège ne s'est pas avancé sur le caractère présumé homophobe de l'agression dont a été victime vendredi soir à Liège le président du PS d'Olne, François Yserentant.

Selon le magistrat de garde interrogé dimanche, il convient de rester "prudent quant au caractère homophobe de l'agression".

Celui-ci a toutefois assuré que "tout serait mis en œuvre" pour retrouver l'auteur des faits.

L'homme politique olnois s'est fait agresser vendredi soir à Liège. Il venait de déposer sa mère à son domicile quand il a confondu dans l'obscurité un autre véhicule avec le sien.

En ouvrant la porte de ce véhicule, il a toutefois vu que quelqu'un y dormait. Réalisant son erreur, il a aussitôt refermé la portière. C'est alors qu'un inconnu à surgi et violemment roué M. Yserentant de coups.

L'agresseur a ensuite sauté à bord du véhicule ouvert par erreur et a pris la fuite.

Sérieusement blessé, le président du PS d'Olne est en incapacité de travail pour une durée supérieure à un mois.