La nouvelle majorité verviétoise ne s'est pas attardée sur la déclaration de politique communale réservant la primeur au conseil communal du 14 septembre prochain. Seule certitude, l'éthique et la bonne gouvernance figureront en bonne position avec de nouvelles méthodes de travail qui permettront aux différents projets retenus ou amplifiés de trouver une issue positive, "l'objectif étant de travailler pour l'ensemble de la population", ont rappelé en chœur les différents partenaires de majorité. Au sortir de la crise qui a duré 9 semaines, comme l'a rappelé l'échevin Jean-François Chefeneux, les différents partenaires de la majorité considèrent que la façon de travailler n'a pas été des plus efficaces. "On instituera dès lors des groupes de travail avec différents acteurs politiques, locaux et d'autres niveaux de pouvoir, l'opposition mais aussi des experts et la société civile", a indiqué Maxime Degey, levant ainsi un coin du voile sur la nouvelle méthode de travail décidée par le Cartel et avalisée par le partenaire socialiste.

Outre cette nouvelle gouvernance, la future majorité a délimité les grands axes de sa politique à mener d'ici 2024. Elle sera évidemment attentive aux conséquences de l'épidémie au travers du travail opéré par le CPAS. Elle mettra également le cadre de vie et la culture, et plus particulièrement les projets touchant le grand théâtre et l'hôtel De Biolley, au-devant de ses priorités permettant d'être un instrument favorisant le redressement de Verviers.

L'économie et le vivre ensemble seront également des thèmes importants pour la quadripartite qui souhaite aussi faire avancer ou atterrir l'ensemble des grands projets que sont "Verviers, Ville conviviale", la future cité administrative, l'espace Coronmeuse/Crapaurue mais aussi un hall des sports polyvalent désormais priorisé aux Couvalles, projet ressorti des tiroirs.

La nouvelle majorité compte également rentrer un dossier lors des futurs fonds FEDER.