En région bruxelloise, les cafés sont fermés. Il en va de même pour les buvettes des clubs sportifs. Cette exception bruxelloise n’est plus la seule du pays puisque depuis ce vendredi matin, les buvettes de la quinzaine de clubs sportifs de la commune de Pepinster font également portes closes. En effet, le bourgmestre de la commune, Philippe Godin, a pris un arrêté en ce sens qui a pris effet en cette veille de week-end et ce, pour une durée indéterminée.

À lire l’arrêté en question, les motifs de cette décision sont relativement nombreux…

Il est ainsi question d’activités qui sont exercées en violation des arrêtés ministériels ou des protocoles applicables, de la récurrence de comportements totalement irresponsables de plusieurs personnes fréquentant les buvettes de clubs sportifs et qui mettent en danger les autres usagers ainsi que leurs familles.

"Par ailleurs, le Bourgmestre a pris connaissance de cas de violation de la quarantaine imposée en cas de suspicion de Covid et notamment en date du 8 octobre, d’un cas de violation de la quarantaine imposée en cas de suspicion de Covid avéré positif par un membre d’un club sportif ayant non seulement pratiqué son activité sportive collective mais également fréquenté la buvette à la suite de celle-ci…"

Sens des responsabilités

Pour le bourgmestre, il faut dès lors "agir au moyen de mesures complémentaires, lorsqu’il est constaté que le sens des responsabilités et l’esprit de solidarité de chaque citoyen afin de respecter les mesures de précautions, de quarantaine, de distanciation sociale, font défaut et que les recommandations en matière de santé ne sont pas respectées".

Pour que tout le monde soit au courant, l’ordonnance communale a été affichée aux valves de la commune et publiée sur le site internet communal.

Il va de soi que le non-respect de ces fermetures serait sanctionné. Des amendes allant de 250 à plusieurs milliers d’euros sont en effet prévues par la loi.

J.-M. C