À Pepinster, quelques jours après les terribles inondations qui ont touché le village, les habitants reviennent sur place pour constater les incroyables dégâts. 

Beaucoup ont tout perdu, comme Marguerite, 74 ans. Sa maison a été éventrée, tout comme celle des voisins. "C’est un jeune couple avec un petit bébé", explique Marguerite, émue.

© SR

Sur place, c’est la désolation. Les habitants ne peuvent rentrer dans la plupart des maisons situées en bord de Vesdre... Enfin celles qui sont toujours debout. "Même si on me reconstruisait une maison au même endroit, je n’y retournerai jamais. C’est une ambiance étrange."

Marguerite est comme beaucoup, perdue. "Heureusement que j’ai mon neveu. Je ne sais même pas où dormir. Je ne sais pas quoi faire. Je n’ai plus de toit ni de vêtements. Je ne sais pas où aller."

La Pepine a découvert les images à la télévision. Elle se trouvait chez des amis lorsque les faits se sont produits. "Mes voisins ont cru que j’étais morte parce qu’ils ne me voyaient plus". Elle ne sait même pas à qui elle peut s’adresser pour faire constater les dégâts. "J’ai essayé de contacter la commune et le CPAS mais sans succès. Je n’ai pas encore contacté les assurances non plus."

© SR

La maison de Marguerite va sans aucun doute être détruite comme beaucoup d’autres. "Il y a un gros problème de stabilité. Deux maisons ont été totalement emportées et toutes les autres aux alentours vont être rasées. On ne peut même pas rentrer dans les maisons pour prendre des vêtements." Mais bien pire que les dégâts, certes impressionnants, ce sont les vies humaines perdues qui sont les plus graves.

"Une voisine a été emportée par les pompiers et le canoë s’est retourné. Elle a été emportée. Elle est morte. Quant à la voisine d’en face que je connais très bien, elle était fort handicapée. Je sais qu’on a voulu l’emmener, qu’elle a voulu rechercher quelque chose chez elle et on me dit qu’elle n’est jamais ressortie."

Marguerite comme tous les sinistrés vont avoir besoin de beaucoup de temps pour se remettre de ce triste épisode.