C’est un dossier vieux de 15 ans qui va finalement voir le jour rue des Champs, porté par un promoteur privé, malgré plusieurs contestations de riverains qui l’estiment surdimensionné.

Après l’avoir reporté plusieurs fois, le collège communal (PS-MR-CDH-Nouveau Verviers) s’est à nouveau penché sur le projet d’urbanisation sur les hauteurs de Stembert, dénommé "Lotissement de Wallonie", lors de sa séance de ce jeudi. Et, comme attendu, le collège a finalement décidé d’octroyer le permis d’urbanisme dudit projet.

Pour rappel, celui-ci prévoit la construction de 21 maisons d’habitation et de 31 appartements répartis sur cinq résidences.

"Ce dossier a fait l’objet de réunions d’information, d’études d’incidences et de larges concertations sous diverses formes", justifie l’échevin du Développement territorial Freddy Breuwer quant à cette décision. " Le dispositif du permis répond aux différentes observations faites par les instances (AIDE, pompiers, NdlR) comme par les riverains et cela se traduit clairement dans les conditions émises par le collège."

En outre, précise l’échevin, "le promoteur s’est engagé à prendre en charge les travaux de sécurisation du carrefour entre les rues de Hèvremont et des Champs et cela figure clairement en charges d’urbanisme dans le permis".

Et de se réjouir : "Il s’agit là d’une décision positive pour Verviers et d’un investissement considérable qu’il convient de saluer comme tels !"

Les opposants ont déjà annoncé précédemment que si le permis était délivré, ils introduiraient un recours au Conseil d’État.