Le conseil communal de Verviers a renouvelé ce lundi une série de taxes.

Le renouvellement de nombreuses taxes jusqu’en 2024 était au menu du conseil communal verviétois qui s’est tenu ce lundi soir.

En ce qui concerne la taxe additionnelle à l’IPP, "le taux reste le même que précédemment, à savoir 8,5 %, en sachant que le taux maximum préconisé par la tutelle s’élève à 8,8 %. Même chose pour les centimes additionnels au précompte immobilier, dont le taux de 2.800 déjà en vigueur est maintenu", a indiqué l’échevin des Finances et du Budget Alexandre Loffet (PS).

Hormis la taxe déchet et la taxe sur les emplacements de parking qui avaient déjà été votées précédemment, l’ensemble des autres taxes, au nombre de 39, ont également été votées. "Il n’y a pas de taxe supplémentaire ou de taxe retirée, a ajouté Alexandre Loffet, un grand nombre de règlements sont maintenus tels quels. Certains sont indexés, comme la taxe sur l’entretien des égouts ou sur la salubrité et l’hygiène publique. D’autres sont revus pour se rapprocher des taux préconisés par la circulaire de la ministre Valérie De Bue, comme la taxe sur les panneaux d’affichage, sur les débits de tabac, sur les débits de boissons, sur les parcelles et terrains non bâtis…"

Du côté du PTB, le conseiller d’opposition Laszlo Schonbrodt a précisé que "s’il n’y avait en effet pas de nouvelle taxe, le poids fiscal qui pèse sur les Verviétois reste insoutenable, avec un IPP particulièrement haut. Il n’est pas normal que ce soit les communes ayant les populations les plus précarisées qui appliquent les taux de taxation les plus élevés".

Enfin, Alexandre Loffet a également présenté la seconde modification du budget communal 2019, qu’il a qualifiée "d’assez technique, avec de faibles variations, notamment liées à la légère augmentation des frais de fonctionnement et de la baisse des dividendes d’Enodia". Cette modification budgétaire se clôture en très léger boni, avec un résultat global positif de 1 535 euros.