Le premier concert-test de la Fédération Wallonie-Bruxelles a eu lieu ce vendredi à Spa avec la participation du groupe liégeois Ykons. Un événement pour lequel la ministre de la Culture Bénédicte Linard (Ecolo) avait fait spécialement le déplacement afin de s’assurer du bon déroulé de celui-ci et rencontrer l’équipe organisatrice.

Quelques minutes avant le concert, nous lui avons demandé ce qu’elle attendait de cette soirée. « C’est important pour la Fédération Wallonie-Bruxelles de tester des événements culturels pour fournir un produit scientifique qui va permettre d’aller plus loin dans les protocoles que ceux actuellement en vigueur avec des jauges minimums, afin de permettre au secteur culturel de reprendre de manière durable et soutenable », a-t-elle exprimé.

Si l’expérience réussit, pourra-t-on imaginer d’autres événements de ce type cet été, avec une jauge de plus de 200 personnes ? « Nous avons organisé six événements tests en Fédération Wallonie-Bruxelles, dans le courant des mois de mai et juin, pendant lesquels on va tester différentes modalités, différentes disciplines, à l’extérieur ou à l’intérieur, assis ou debout », indique la ministre. Mais la reprise de la culture immédiate ne va en aucun cas dépendre de la réussite ou non de ces événements, « l’objectif est surtout ici est de fournir du contenu scientifique qui va venir objectiver les situations dans le futur, dans la durée, que ce soit pour la culture, mais aussi d’autres secteurs », entendons même si la pandémie reprenait de vigueur.