Le tribunal correctionnel de Verviers a condamné vendredi un homme de 24 ans à quatre ans de prison, dont la moitié avec sursis probatoire, pour avoir abusé de deux de ses demi-sœurs entre 2016 et 2018. Les faits avaient été découverts à la suite d'un conflit familial. "Après avoir gardé le secret durant plusieurs années, les deux jeunes filles, qui souffraient de problèmes relationnels avec leur demi-frère, né d'une précédente union de leur mère, ont révélé les faits dont elles étaient victimes à leurs parents", avait expliqué la substitute du procureur du roi.

Le prévenu avait reconnu les attentats à la pudeur ainsi que les viols dans ses auditions. Mais, à l'audience, il avait minimisé les faits, contestant toute pénétration. Il avait reconnu s'être "frotté à ses demi-sœurs", prétextant une forme de jeu auquel chacun était d'accord de participer. Le jeune homme soutenait que ces faits ont tous été commis lorsqu'il était encore mineur. Une version contredite par le parquet.

Le ministère public avait regretté le déni et le manque de remise en question dont il avait fait preuve. Le parquet avait aussi rappelé que des faits à caractère sexuel avait été commis sur une autre de ses demi-sœurs quand il avait 9 ou 10 ans.

La défense plaidait en faveur de l'acquittement, mais le tribunal ne l'a pas suivie.