Depuis début février, la seconde phase des travaux du chantier de Spixhe est en cours. Il s’agit du chantier d’égouttage et de réfection de la route régionale à Spixhe, la chaussée de Spa (RR62), sur son tronçon compris entre le carrefour du Thuron et le pont de Marché. Depuis le 10 février, ce tronçon n’est plus accessible à la circulation. Un plan de déviation est mis en place depuis afin de permettre aux automobilistes de circuler. Le village reste accessible aux riverains et aux services de secours via la Route de Becco.

Dans le cadre de ce chantier, "le planning de réfection de la nationale entre le pont de Marché et le pont de Polleur ne va pas pouvoir se dérouler comme initialement prévu, indique la commune de Theux. En effet, malgré les diverses investigations et sondages exécutés avant le démarrage des travaux, l’entreprise a constaté que la conduite de gaz moyenne pression alimentant la Ville de Spa est posée sur un terrain rocheux, ce qui rend très complexes et dangereux les terrassements complémentaires nécessaires à la mise en conformité de cette conduite en acier. Ceci implique un déplacement de cette conduite moyenne pression".

Ces travaux complémentaires n’étant pas prévus, la commune annonce que cela "va avoir un impact sur le timing d’exécution de cette phase", estimant à ce stade un retard de plus ou moins six semaines. "Les travaux d’égouttage et de pose des nouveaux impétrants avancent eux très bien", précise-t-elle.

L’objectif actuel pour la commune est toujours de poser la couche de roulement pour l’hiver entre le pont de Marché et le pied de la route de Becco. "Des réparations seront faites afin de permettre également la circulation locale entre la route de Becco et le Thuron pendant l’hiver."

En fonction des conditions hivernales et des intempéries, "il n’est pas impossible que les travaux doivent être mis à l’arrêt pendant une ou plusieurs semaines. Si, à l’inverse, l’hiver prochain est similaire à celui de l’année passée, l’activité pourra se poursuivre normalement", conclut la commune.