Un ressortissant suisse, né en 1999, a comparu vendredi devant le tribunal correctionnel de Verviers où il est poursuivi du chef de vol et d'attentat à la pudeur commis au préjudice de sa voisine de chambre dans un hôtel spadois. Les faits se sont produits durant la nuit du 26 au 27 mars 2018. Le prévenu était, à l'époque, stagiaire au sein de l'établissement hôtelier, où il logeait. En pleine nuit, il s'est rendu dans la chambre voisine en passant par le balcon qui était commun.

Lors de l'audience, le jeune homme a raconté qu'il avait consommé de l'alcool après son service et qu'il avait regagné sa chambre vers 3 heures.

"En allant sur le balcon, j'ai vu que la fenêtre d'à côté était ouverte. Il faisait fort sombre mais un GSM s'est éclairé. J'ai décidé d'aller le voler", a expliqué le prévenu qui, pris de remords, avait décidé de rapporter les téléphones dérobés. "Je suis retourné dans la chambre pour les remettre, mais je me suis rendu compte que j'avais enlevé une coque et que je l'avais laissée dans ma chambre. En voulant aller la chercher, j'ai trébuché et je me suis réceptionné sur le lit et sur la commode", a-t-il précisé le prévenu qui nie avoir volontairement touché l'une des occupantes de la chambre au niveau des parties intimes.

Une vision que ne partagent pas le parquet et la partie civile qui parlent de caresses. "Monsieur a présenté diverses versions de la scène et dans ses auditions à la police, il explique que, s'il est retourné dans la chambre voisine, c'était pour voir qui y dormait", a insisté le parquet qui requiert une peine de 30 mois de prison.

La partie civile a souligné le traumatisme subi par la victime qui devait passer le week-end à Spa avec une amie. "Ma cliente s'est réveillée en sentant des caresses entre ses cuisses. Somnolente, elle a mis la main et a touché le torse de l'individu. Paniquée, elle a réveillé son amie qui s'est mise à hurler, mettant en fuite l'auteur", a indiqué l'avocat qui réclame 150 euros pour le dommage matériel et 2.000 euros pour le dommage moral.

Jugement le 30 avril.