Le parquet général a requis mardi devant la cour d'appel de Liège une peine de 18 mois de prison contre l'ancien employé d'un hôtel à Spa poursuivi pour s'être introduit la nuit dans la chambre d'une cliente et avoir attenté à sa pudeur. Le prévenu avait aussi commis le vol d'une coque de GSM. Les faits reprochés au prévenu se sont déroulés en mars 2018 dans un hôtel réputé situé sur les hauteurs de la ville de Spa. Une cliente qui partageait une chambre avec une amie avait été réveillée vers 04h30 alors qu'elle sentait des caresses sur son entre-jambe.

Elle avait alors constaté la présence d'un homme qui s'était introduit dans la chambre en enjambant le balcon. La coque de son GSM lui avait aussi été subtilisée. L'intrus avait rapidement été identifié. Il s'agissait d'un jeune français, résident suisse, qui effectuait un stage et qui était à cette période un employé de l'hôtel.

Le prévenu n'avait pu expliquer les raisons pour lesquelles il s'était introduit dans la chambre. Il avait affirmé qu'il y avait trébuché et que c'est lors de sa réception qu'il avait involontairement touché l'entre-jambe de la victime.

Ces explications et l'acquittement qui avait été prononcé en première instance n'ont pas convaincu le parquet, qui a fait appel et sollicité la condamnation du prévenu à une peine de 18 mois de prison ferme.

La défense du prévenu, Me Bentayeb, a contesté les faits d'attentat à la pudeur et réclamé une suspension du prononcé pour le fait de vol.

L'arrêt sera prononcé le 19 avril.