Après le spectacle clandestin, donné dimanche en fin d'après-midi, par Dieudonné, dans une prairie à Stembert, la Ville de Verviers reproche un manque d'anticipation à la police fédérale. 

"La venue de Dieudonné en province de Liège était connue depuis le 14 juillet. Nous regrettons que toutes les zones de police locales de la province n'aient pas été informées de la tenue potentielle de ce spectacle sur leur territoire", explique Alexandre Loffet, bourgmestre faisant fonction.

Par ailleurs, le bourgmestre ff regrette également que la police fédérale n'ait pas prévu une réserve d'hommes mobilisables rapidement. "Au vu des risques de débordements et de la manière dont ces événements se passent en France, des mesures auraient pu être prises pour éviter que notre police locale se retrouve ainsi esseulée et que ce spectacle, interdit par la justice, ne puisse être toléré".