La commune de Stavelot, accompagnée du bureau d’études PLURIS, travaille sur un Masterplan pour le centre de la ville. Il s’agit d’un outil "qui a pour but de traduire spatialement le développement du territoire, en définissant : les enjeux et principes d’aménagement, le contenu programmatique, et l’aménagement des espaces publics", indique-t-elle.

Afin de co-construire cette vision, un processus participatif a été imaginé pour rassembler les Stavelotains autour du projet. C’est pourquoi ils ont été invités à donner leur avis de ce à quoi devrait ressembler le centre-ville d’ici les 15 à 30 prochaines années.

Après la grande enquête en ligne réalisée au mois de juin auprès de la population, lors de laquelle 738 personnes se sont exprimées, une présentation publique portant sur les premiers volets de l’étude s’est déroulée le 29 septembre dernier, en présence de 35 personnes. L’une des conclusions de cette étude révèle que "le Stavelotain est très attaché au tourisme, au centre historique, au bâti, au patrimoine qu’il faut selon lui préserver tout en développant la ville", souligne l’échevine de l’Aménagement du territoire, Nathalie Rentmeister. Cela concerne notamment la place Saint-Remacle qui est selon lui à rénover et ne doit plus servir de parking. "Il souhaite libérer la place comme lieu de rencontre et d’activités."

"Les habitants demandent également une redynamisation du commerce." Ainsi, dès le 31 octobre, "on va lancer le marché hebdomadaire et la brocante tous les samedis. C’est notre 1re action issue de ce plan".

Le Stavelotain souhaite se réapproprier l’Amblève, avec notamment la réhabilitation du site Inoxybel en un lieu de convivialité et de promenade. Il souhaite plus d’espaces verts en centre-ville, une ville plus écoresponsable…

Le 20 octobre prochain, des ateliers participatifs seront organisés "pour permettre à chacun d’échanger et de poser les jalons de ce Masterplan". Une analyse globale du territoire est prévue en novembre.

La dernière étape consistera à dresser une liste d’actions qui servira de feuille de route pour les années futures. "Il faudra voir comment mettre ces idées en place. L’objectif est d’améliorer le bien-être et la qualité de vie des habitants sur la commune."