Un jeune homme, en séjour illégal en Belgique, a été condamné, mardi par le tribunal correctionnel d'Eupen, à une peine de ans de prison pour une série de vols et tentatives de vol à Eupen, Malmedy et Dison. Les faits remontent à la fin de l'année 2019 quand une série de vols ont été commis à Eupen et Malmedy. L'enquête a permis de remonter jusqu'à un jeune homme en séjour illégal qui a été arrêté fin décembre, alors qu'il venait de commettre un vol à Dison.

Entendu le jour de son arrestation, il a reconnu une série de faits pour lesquels des éléments matériels comme des empreintes digitales, des traces de chaussures où de l'ADN, ont été retrouvés. Un peu plus tard, les enquêteurs l'emmèneront à Eupen où il est également suspecté d'avoir sévi. Là aussi, il a reconnu certains faits.

Au total, l'homme est en aveux pour 22 faits et il en conteste une trentaine d'autres, malgré l'analyse de la téléphonie qui atteste de la présence de son téléphone à proximité des habitations visitées.

L'homme qui, lors de la précédente audience, a exprimé des regrets et a présenté des excuses aux victimes, a expliqué qu'il avait agi sous l'emprise de la drogue. "Régulièrement, je consommais entre 3 et 5 grammes de cocaïne et ces jours-là, il me fallait entre 200 et 300 euros pour financer ma drogue", avait-il indiqué pour expliquer son comportement.

Le tribunal a estimé mardi que le jeune homme était coupable des faits avoués ainsi que d'un 23e pour lequel il n'a pas de souvenir. Pour la trentaine de préventions contestées, par contre, le seul indice de la présence du téléphone du prévenu à proximité des faits, ne permet pas d'établir à suffisance qu'il en est l'auteur. Il est donc acquitté. Pour les faits établis, il écope d'une peine de 2 ans de prison assortie de 800 euros d'amende.