Le tribunal correctionnel de Verviers a rendu, mercredi, un jugement dans le cadre d'un dossier de violences conjugales. Une habitante de Hombourg, sur le territoire de la commune de Plombières, était poursuivie pour une tentative de meurtre sur son compagnon, tandis que ce dernier devait répondre de menaces par gestes et de coups et blessures volontaires sur sa compagne. Le 29 septembre 2019, peu avant 21 heures, la prévenue avait débarqué, en sang, chez des voisins en leur demandant d'appeler les services de secours. Elle présentait des plaies au niveau d'une main et son compagnon était blessé au cou.

"À l'arrivée des services de secours et de la police, la scène est apocalyptique. Il y a du sang partout", avait exposé le ministère public, qui était d'avis qu'une dispute avait éclaté et que des coups de couteau avaient été portés. Le parquet estimait que l'homme s'était saisi d'un couteau pour menacer sa compagne. Celle-ci était parvenue à attraper l'arme et l'avait retournée contre lui.

Pour les prévenus, il s'agissait plutôt d'un accident. Ils ont expliqué que l'homme était sous médicaments au moment des faits et était tombé sur le couteau après avoir perdu l'équilibre, alors que la prévenue s'était blessée à la main en enlevant le couteau.

Des explications farfelues qui ne correspondaient pas avec les constatations du médecin légiste et qui n'ont pas été retenues par le tribunal.

Ce dernier n'a toutefois pas établi la tentative de meurtre et a reconnu la prévenue coupable de coups et blessures volontaires. Les deux écopent d'une peine de 12 mois de prison, assortie d'un sursis pour la première.