Un quadragénaire a été condamné mercredi trois ans de prison par le tribunal correctionnel de Verviers. Il a été reconnu coupable d'attentats à la pudeur commis au préjudice de sa filleule. Les faits avaient débuté en 2015 alors que la fillette n'avait que 7 ans. Ils s'étaient poursuivis jusqu'en 2019 et ce n'est qu'en mars 2020 qu'une plainte avait été déposée par la mère de la victime. "La maman a surpris sa fille de 12 ans sur un site pornographie. Mère et fille ont alors eu une discussion au cours de laquelle l'enfant a révélé avoir subi des attouchements de la part de son parrain", avait expliqué le ministère public, qui insistait sur le traumatisme subi par la victime qui n'était pas en mesure de verbaliser tout ce qu'elle a vécu. Lors de la précédente audience, le prévenu avait nié avoir touché la fillette.

L'enquête de moralité a révélé qu'à plus de 35 ans, le prévenu avait été en couple avec une adolescente de 15 ans. Deux autres jeunes filles avaient indiqué avoir été victimes de l'individu. "Il faut tout de même reconnaître qu'il a un vrai problème au niveau de sa sexualité. Le matériel informatique saisi révèle des recherches internet assez éloquentes", avait ajouté la procureur du Roi, qui estimait que les préventions étaient établies. Elle a été suivie par le tribunal qui a prononcé une peine de trois ans de prison avec sursis probatoire pour ce qui dépasse la détention préventive.