Les trois prévenus sont des personnes déjà bien connues dans le milieu du grand banditisme et le nom d’un est cité dans les attentats de Bruxelles

Le parquet de Liège a requis des peines de 12 et 15 ans de prison à l’encontre des trois prévenus suspectés d'avoir commis la fusillade de Tiège, près de Jalhay en province de Liège le 14 octobre 2018. 

Pour rappel, un banal contrôle de place a failli virer au drame lorsque les malfrats ont ouvert le feu à l’arme de guerre sur des policiers. Deux inspecteurs ont été blessés lors des faits qui sont intervenus quelques mois après la mort d’Amaury Delrez, un policier abattu à Spa à la suite d’une rixe dans une boîte de nuit. 

Les trois prévenus poursuivis devant le tribunal sont des hommes bien connus dans le milieu du grand-banditisme liégeois, mais pas seulement. En effet, le nom de l’un d’eux est cité comme suspect dans les attentats de Bruxelles. Il est soupçonné d’avoir fourni des armes. L’intéressé a été entendu pour ces faits. Il n’est pas inculpé dans ce dossier, mais l’enquête n’est pas encore clôturée.