Après plusieurs années de travaux préparatoires par la Spi, en concertation avec la Ville, après de nombreuses rencontres citoyennes, le projet de reconversion du site HDB prend une tournure décisive avec le choix du projet d’urbanisation porté par l’association Gehlen et Thomas & Piron, avec le concours du cabinet d’architecte Artau.

HDB comme Houget-Duesberg-Bosson est l’ancienne usine de fabrication de machines à tisser qui a abrité jusqu’à 2 000 travailleurs par le passé à Ensival. Laissé à l’état de friche suite à la fermeture de l’usine, l’Agence de développement territorial pour la province de Liège (la Spi) a racheté l’ensemble de 4,6 hectares en 2014 pour se lancer dans sa réhabilitation. Et ce en prenant appui sur le soutien régional dégagé dans le cadre du plan Marshall 2.vert. Au total, plus de 5 millions d’euros seront investis dans la réhabilitation de ce lieu symbolique pour les Verviétois.

Une fois la réhabilitation terminée, la Spi a cherché à identifier les possibilités et les aspirations pour la ville de Verviers. "L’envie était de lui apporter un nouvel élan", explique son directeur général Cédric Swennen. Un schéma d’aménagement est alors réalisé en concertation avec la Ville et l’administration régionale de l’urbanisme afin de répondre aux besoins identifiés. Le souhait est alors d’y créer un nouveau morceau de ville, un quartier composé de plus de 240 logements de qualité et accessibles, "bénéficiant à la fois des atours d’une localisation dans un environnement urbain et d’un contexte paysager de haute valeur".

Finalement, à l’issue d’un concours, la Spi accompagnée dans le jury d’un représentant du cabinet du ministre de l’Aménagement du territoire Willy Borsus, de l’échevin de l’Urbanisme Freddy Breuwer ainsi qu’un représentant du fonctionnaire délégué ont donné le feu vert au projet de Gehlen/Thomas & Piron/Artau.

Un quartier durable

Il s’agit d’un projet de quartier durable et inclusif composé de plusieurs îlots de logements faisant la part belle à la végétation, parcs, zones de jeux et rencontres, mobilier, et accessible aux PMR, le tout en bord de Vesdre et du Ravel… la Vesdrienne, qui va relier Eupen à Liège. La volonté des promoteurs est de créer "un parc habité avec une nature accessible à tous". Les logements (familiaux, kots…) seront composés de jardins privés et communs. Les voitures seront quant à elles reléguées en bord de la zone urbanisée afin de privilégier la mobilité douce au cœur du site. Celui-ci bénéficiera de zones d’infiltration et bassins paysagers. Un espace communautaire permettra aussi diverses activités au centre du parc.

L’introduction du permis d’urbanisme pourrait avoir lieu fin 2022.