Soucieuse de transformer ses locaux en bâtiments connectés et de réaliser des économies en optimisant les consommations énergétiques, la Ville de Herve a mis en place un nouveau monitoring pour améliorer la performance énergétique de plusieurs bâtiments communaux.

Depuis la mi-août, plusieurs sites, identifiés comme énergivores, sont équipés de ce système innovant : des capteurs d’impulsion, connectés à une plateforme unique, relèvent ainsi instantanément les consommations d’eau, d’électricité, de gaz et mazout. Le système peut également détecter des fuites d’eau éventuelles, relever les consommations excessives en termes d’éclairage nocturne, etc. Désormais, les ateliers communaux du Chesseroux, les écoles de Grand-Rechain, Xhendelesse et Bruyères, l’Hôtel de Ville de Herve, le local patro de Charneux, la salle de José et le hall omnisports Pierre Marbaise de Grand-Rechain sont sous surveillance constante. Les compteurs de la salle de Bolland et du hall omnisports de Charneux étaient déjà pourvus de capteurs. Dès 2021, les écoles de Battice, Julémont et Chaineux ainsi que le hall des sports de Battice seront aussi monitorés.

Une solution qui permet à la Ville de Herve de s’inscrire dans la Smart city, mais surtout de réduire sa facture en énergie, et son empreinte environnementale selon la ligne de conduite qu’elle s’est fixée depuis 2014 en adoptant un Plan d’Action en faveur de l’Énergie Durable (PAED). "En effet, depuis 2013 le collège s’est pleinement inscrit en faveur du développement durable", souligne Isabelle Levaux, l’échevine en charge de l’Energie et de l’Environnement, "nous avons pris des mesures pour assurer un suivi et une rénovation des bâtiments communaux, pour développer une mobilité plus respectueuse mais également réduire les dépenses énergétiques et produire de l’énergie renouvelable".