Déjà confrontée à une crise politique, la crise sanitaire ne vient rien arranger de la situation à Verviers qui connaît bien des jours difficiles. Si le nombre de cas augmente un peu partout dans le pays, Verviers est en effet devenue l’une des villes wallonnes les plus gravement impactées par la progression de nouveaux cas de Covid-19. Elle fait partie des treize communes où l'on détecte plus d'une personne contaminée par le coronavirus pour 1000 habitants. Selon les chiffres divulgués par Sciensano, l’institut de santé publique, Verviers apparaît même comme la deuxième commune la plus touchée de la province (après Liège 78 cas pour 197 000 hab.), avec 52 cas détectés sur les 7 derniers jours, pour une population de 55207 habitants. Toutefois, si l'on prend en compte le taux d'incidence, soit le nombre de cas de Covid-19 sur la semaine écoulée pour 100.000 habitants., Dison arrive en tête (avec 24 cas pour 15 248 habitants), suivi de Beyne-Heysay, Saint-Nicolas, puis Verviers.

De quoi faire réagir ce mardi la bourgmestre Muriel Targnion qui s’interroge sur cette hausse de cas détectés sur le territoire : “Pourquoi une progression aussi importante à Verviers ? Comment se fait-il que notre commune figure aujourd’hui parmi les zones les plus contaminées ? Ou trouver des explications à cette situation ?”

Deux vecteurs du virus

Sur base de l’analyse des chiffres qui lui été communiqués par les services et organismes en charge du testing, il apparaît tout d’abord “que ce sont des personnes plus jeunes qui sont aujourd’hui touchées par le virus”. Deuxièmement, le rapport révèle “qu’une partie significative de notre population allochtone alimente de manière importante les chiffres de contaminés”, précise la bourgmestre. “Loin de moi l’idée de stigmatiser telle ou telle communauté issue de l’immigration”, beaucoup d’entre eux (médecins, infirmiers…) s’étant battus pour lutter contre l’épidémie.
Prévention et répression
De ce constat, la bourgmestre insiste sur la nécessité mener de nouvelles actions de sensibilisations de grand public sur le port du masque et le respect des gestes barrières, par une communication la plus claire possible. Celle-ci passera notamment (pour franchir les barrières de la langue) via les présidents des Mosquées installées sur le territoire communal verviétois, tout comme avec les Responsables d’Association en contact direct des communautés étrangères . “Des stewards de l’association “Verviers Ambitions” tout comme des Gardiens de la Paix et des membres du personnel communal seront présents dans les rues pour rappeler les règles et inciter la population à les respecter”, signale-t-elle.
Au-delà de ces approches préventives, une patrouille de police spéciale Covid fera respecter les règles, notamment via des procès-verbaux.
Les contrôles vont donc s’intensifier dans les prochains jours, prévient encore la bourgmestre, et ce “dans toute une série d’endroits comme les clubs, salles de sport et lieux de culte”. “De récents contrôles viennent déjà d’être effectués par la police dans le secteur horeca”. Dans le même esprit, les centres commerciaux et parkings des grandes surfaces ont fait l’objet de vérifications. Et de rappeler que le port du masque “est obligatoire dès que l’on quitte son véhicule sur les parkings de ces endroits et pas seulement quand on pénètre dans le magasin”.
“La situation sera suivie au jour le jour et un nouveau point sera fait chaque fin de semaine afin d’adapter si besoin les mesures adoptées”, conclut-elle.