L'ensemble des mandataires ainsi que le Bureau de la section locale du CDH de Verviers se sont réunis ce mercredi soir pour faire le point sur la situation politique à Verviers et prendre une position commune : confirmer le cartel MR-CDH-NouveauVerviers ou suivre le PS officiel.

Le CDH verviétois a analysé "les conditions qui permettraient de rassembler un maximum de volontés constructives, toutes formations politiques confondues, autour des enjeux qui s’imposent à notre ville et des valeurs du parti". Après plus de 2h de réunion, les élus humanistes ont trouvé un consensus. Ils confirment, à quatre et non plus à deux (Cécile Ozer et Jean-François Denis) désormais, leur désir d'avancer au sein du cartel MR-CDH-NouveauVerviers qui se compose désormais de 15 élus. Marc Elsen et Claude Orban ont en effet fini par suivre leur cheffe de groupe Cécile Ozer dans cette voie.

Le parti (qui compte quatre élus) confirme ainsi «sa volonté de poursuivre les discussions avec le MR et le Nouveau Verviers, et de trouver ensemble un ou plusieurs partenaires avec le(s)quel(s) pourra être arrêté un projet de ville fédérateur et ambitieux qui répond aux besoins de la population et au bénéfice de la Ville», indique-t-il dans un communiqué

Le cartel MR-CDH-NouveauVerviers rassemble désormais 15 conseillers. De quoi se montrer incontournable dans la constitution d’une nouvelle majorité.

Selon la locale, «les discussions actuelles, dans lesquelles le CDH a amené des axes importants, visent à déterminer un projet fort et fédérateur pour Verviers. Ce projet sera traduit dans la DPC (NDLR : Déclaration de politique communale) de la future nouvelle majorité.» Le CDH «vise un rassemblement des forces politiques, sociales, interculturelles et associatives. Le contexte de la Ville impose une ouverture et une collaboration avec tous les acteurs », peut-on lire dans un communiqué écrit à l'issue de cette réunion.

Et de préciser que "la continuité des grands dossiers essentiels pour l’avenir de Verviers est une priorité absolue".