Un détenu d'origine palestinienne a comparu ce lundi devant le tribunal de première instance de Verviers. Il devait répondre de faits qui se sont déroulés en juillet 2020 et qui concernaient un vol avec effraction survenu dans une librairie verviétoise un mois après sa sortie de prison. Il aurait volé pour plus de 13.000 euros de cigarettes: 14 mois d'emprisonnement ferme ont été requis. Le 17 juillet dernier, le jeune homme, né en 1995, a forcé le volet d'une librairie verviétoise et cassé la vitre pour s'introduire dans le commerce. Il s'est ensuite emparé d'un nombre considérable de fardes ou de paquets de cigarettes qu'il destinait à la revente dans le but d'assouvir un besoin en produits stupéfiants. Beaucoup de sang a été retrouvé sur les lieux, suite aux coupures causées par les bris de vitre.

Le prévenu est en aveux et reconnaît les faits. Il conteste toutefois la somme que lui réclame le libraire. Le commerçant explique qu'il était en vacances lorsque les faits se sont déroulés et que le prévenu, que l'on voit par ailleurs sur les images provenant de caméras de surveillance, lui a dérobé pour plus de 13.000 euros de marchandise, principalement des cigarettes. Au total, le préjudice s'élèverait à plus de 17.000 euros avec les dégâts occasionnés au matériel, selon les factures rendues par le libraire.

Durant son réquisitoire, le Procureur du Roi n'a pas manqué de rappeler que le prévenu, sous statut de réfugié, avait déjà été condamné par le passé pour vol et qu'il a plusieurs fois été aidé, notamment par le CPAS, depuis son arrivée sur le sol belge en 2016. Il a requis 14 mois d'emprisonnement ferme.

Son avocate a demandé la probation autonome pour l'aider à soigner son addiction, ainsi qu'une réduction de l'indemnisation au civil.

Le jugement sera rendu le 30 novembre prochain.