Ce mardi, le promoteur du projet de centre commercial Oquai, Patrick Huon, s'exprimait pour notre journal, irrité des différentes déclarations récentes faites par les élus verviétois.
Ce mercredi, en fin d'après-midi, l'UCM Verviers s'est exprimé par la voie d'un communiqué afin de marquer sa position de soutien envers le projet du centre commercial verviétois.
"L'UCM Verviers a toujours soutenu, depuis 2004, le projet de revitalisation urbaine de Verviers qui ne porte pas seulement sur un shopping Center", débute le communiqué. "Depuis cette époque une confiance est née avec le promoteur Huon, elle n’a fait que se renforcer en 16 ans".

Par ailleurs, "l'UCM a toujours dit que notre organisation patronale se positionnait et soutenait le projet socio-économique, c’est-à-dire le volet commercial. Avec comme unique objectif : rendre à Verviers son rôle de pôle régional au niveau commercial. Cela nécessite une surface commerciale importante de 28.000 m²". Et d'ajouter que l'"UCM et Forum Invest puis City Mall ont toujours été attentifs au maintien et à la protection de l’appareil commercial existant, c’est-à-dire à nos commerçants verviétois : donc des délocalisations limitées, des entreprises locales qui participent au chantier, des centaines d’emplois à créer et beaucoup de parking".

De 2004 à 2020, si le paysage commercial belge a changé, "deux vérités" doivent pour l'UCM être rappelées : "l’arrondissement de Verviers ( 270.000 habitants) est le seul de Belgique qui ne dispose pas d’un shopping Center". En outre, "la situation de Verviers s’est fortement détériorée depuis 2004. Nous avons encore plus besoin de l’investisseur Huon en 2020 et son investissement de 170 millions d’euros. Quelle chance nous avons à Verviers d’avoir un investisseur qui s’accroche à notre belle ville".

Le communiqué termine par souligner que "toutes les instances décisionnelles ont très récemment renouvelé leur soutien au projet" : le Gouvernement Wallon en 2018 et 2019; l’Observatoire du commerce en 2019; et l’administration de la Région wallonne en 2019. "Pourquoi ? Parce que c’est un énorme investissement de 170 millions euros au cœur de la ville de Verviers".

Et de conclure en pointant les élus verviétois: "si le projet n’est pas encore sorti de terre, c’est tout simplement à cause d’une clique de mauvais politiciens qui aujourd’hui comme dans le passé freine un projet d’investissement pour des questions d’égo. Ces politiciens sont-ils prêts à engager leur responsabilité pour les dommages qu’ils causent ?"