Ce lundi 13 avril 2021, le Conseil d’Etat a annulé le règlement-taxe de la ville de Verviers relatif aux emplacements de parking affectés à des immeubles commerciaux.

Pour rappel, c’est en avril 2019 que le conseil communal de Verviers a mis en pièce la « Paix Fiscale » tant promise durant les élections. La victime toute désignée, les commerçants qui disposaient d’un parking pour leur clientèle.

Cette taxe, le conseil d’administration de l'UCM Verviers élargi aux commerçants qui en étaient victimes la trouvaient "dangereuse, repoussante, contre-productive, discriminatoire et inéquitable. Un véritable racket contre les indépendants. Un véritable scandale en période de Covid 19".

Le bureau d’avocats verviétois Troxquet-Lambert & Associés avait immédiatement été mandaté "afin d’envisager toutes les solutions juridiques possibles pour faire annuler la taxe", rappelle Jean Jungling, directeur UCM pour les arrondissements de Verviers et Huy.

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que Me Vincent Troxquet et Me. Pierre LEGRAS affûtent leurs armes et lancent l’attaque.

Ce bureau d’avocats aguérri dans la défense des chefs d’entreprises, des commerçants et des professions libérales, a effectué "un travail particulièrement minutieux pour démonter la motivation bancale et truffée de préjugés du règlement-taxe", défend le directeur UCM.

Le conseil d’administration de UCM Verviers élargi aux commerçants se félicite de cet important arrêt du Conseil d’Etat "qui pourra faire jurisprudence partout où les indépendants continueront à être considéré comme des vaches à lait".

Un farouche combat qui se termine donc bien pour les indépendants.